La troupe

La Compagnie Theta-Théâtre s’est formée en Avril 2009 de la rencontre de personnes d’horizons divers autour d’une passion commune : le théâtre. La création de cette troupe a pour idée première de faire vivre la poésie et la richesse de la langue française. La plupart des membres sont d’origine allemande et française. La première création de Theta-Théâtre, « Les Pas perdus » de Denise Bonal a été présentée en 2010, la deuxième, « Morts de rire » de Jean-Pierre Martinez, en 2011. En février 2013, la compagnie Theta-théâtre a joué « Moi, je m’appelle Alice » d’après Sophie Balastre sous la direction de Nicole Martinez. En 2014, elle a joué « Gamines » d’après Sylvie Testud, en 2016 « Le repas des fauves » de Vahé Katcha et en 2018 « La promesse de l’aube » (mise en scène Roger Simi).



Anya Abaoui



Thomas Boulet


Né en France, Thomas est originaire de la région Lilloise. Durant ses études à Rennes, il a la chance de faire ses premières expériences avec le théâtre en suivant quelques mois les cours proposés à son école. Thomas s’installe à Berlin en 2011. Son souhait de maintenir un lien avec la culture française le mène naturellement à assister à des représentations de théâtre en langue française à Berlin. En 2018 il assiste à la représentation de « La promesse de l’aube » par la troupe Theta-Théâtre. L’année suivante il a la chance de rejoindre la troupe Theta-Théâtre pour le montage de la pièce « Le Roi se meurt ».



Benoit Daudon


Thierry Fasquel

Thierry vit à Berlin depuis février 1990, y a accompli d’abord ses obligations militaires puis après avoir fait un tas de petits boulots il entamé sa carrière d’enseignant en 1992 et exerce encore aujourd’hui cette profession.

Le théâtre n’était pas une vocation. Il y a 5 ans il a été sollicité par un metteur en scène français pour participer à une adaptation d’une pièce de Molière L’avare. L’expérience lui a plu et par l’intermédiaire des premiers membres de ce qui allait devenir la Ménagerie il est entré en contact avec Nicole Martinez, la directrice de Theta-Théâtre. Il a participé à trois spectacles de Theta-Théâtre.


Nicole Martinez

Nicole MartinezAllemande, vivant depuis dix ans à Berlin, elle a toujours aimé le monde du théâtre – déjà enfant, elle a joué dans des pièces sonores. Son amour pour la langue française l’a amenée à participer à différentes pièces de théâtre françaises avec des rôles aussi variées que : Léon et La Comtessedans La trilogie de Figaro de Beaumarchais, une Montre chez le psychiatre dans Les Diablogues de Roland Dubillard, Eglé dans La dispute de Marivaux et Pierrette dans Huit femmes de Robert Thomas. En France, elle a fait une excursion intéressante dans le théâtre anglais ainsi que des rôles variés dans Les pas perdus à Paris, expérience renouvellée lors de son arrivée à Berlin, cette fois également de l’autre côté du rideau. Elle a fondé la compagnie Theta-théâtre où elle assume selon les projets les rôle de directrice, d’actrice ou de metteur en scène.


Roger Simi

F1000006-1

Né mille neuf cent-soixante-dix ans après Jésus Christ, un samedi, 23ème jour de juillet vers 20h. Sur ce dernier point, les avis divergent : son père affirme que non, ça devait être juste avant l’heure de l’apéro, autour de 18 h et sa mère, que ça a duré toute la nuit, au moins jusqu’à 22 h !
Nous étions alors dans une petite ville du Québec, un pays où l’état civil n’était pas aussi performant que dans nos administrations Européennes.
Ensuite, comme tout le monde, rien de bien réjouissant à raconter… Tristesses, déceptions et désolations se succèdent mais comme le dit Lacan : Heureusement que nous sommes mortel, sans cela, nous ne supporterions pas nos vies misérables.
Tel que ses parents l’avaient prédit, la vie n’est pas facile, tu verras… Il voyagera beaucoup et fera d’innombrables boulots. Peu d’amis, peu d’amours et pourtant, à chaque fois ce fût merveilleux !
Aujourd’hui, depuis peu à Berlin, il juge les berlinois en avance sur leur époque et comme l’époque en ce moment n’est pas fameuse… Il se demande comment seront ses enfants quand ils seront grands.

Christiana Weiler

Originaire de Lübeck, elle a joué pendant trois ans dans une troupe de théâtre amateur de son Lycée. Elle a participé entre autre dans la pièce Gesellschaft im Herbst de Tankred Dorst.
Pendant ses études elle est allée à Paris avec le programme Erasmus. Après deux semaines elle était persuadé que Paris était la ville de ses rêves et elle restait pour finir ses études de gestion et pour travailler deux ans pour un site français de location de vacances.
Elle est arrivée à Berlin en 2009 et travaille depuis comme chef de projet pour une société éditeur de logiciel.
Elle a cherché activement le contact avec la scène française à Berlin et elle est tombée sur une annonce de Theta-Théâtre. Theta-Théâtre ne l’a pas seulement permis de faire revivre sa passion pour le théâtre mais aussi de le faire en français!
En 2011, elle a joué dans Morts de rire , Moi, je m’appelle Alice en 2013 et dans Gamines en 2014.


 

Be Sociable, Share!